Logotype du Conseil Régional Poitou-Charentes
 

Partenariat Fatick / Région Poitou-Charentes

 

La Région Poitou-Charentes est reconnue comme exemplaire, bien au-delà des frontières hexagonales, en matière environnementale et pour la mise en œuvre de la croissance verte, nouveau modèle de développement. Sa coopération très concrète avec la Région de Fatick (Sénégal) est également remarquée, car elle lie étroitement protection de l’environnement et lutte contre la pauvreté par le développement économique. C'est notamment pour présenter cette coopération exemplaire que la Région a été invitée à participer au sommet de Copenhague de décembre 2009.

 

La Région de Fatick
Plan de la région de Fatick au SénégalBien que le taux de pauvreté y soit élevé (59% en 2008) et qu'elle doive faire face aux conséquences de la sécheresse et de la désertification, la région de Fatick recèle de nombreuses potentialités de développement.
Elle bénéficie d'une biosphère riche et diversifiée comme en témoigne le Parc national du Sine-Saloum, classé au club des Plus Belles Baies du Monde. La richesse de l'écosystème, le climat favorable et les plages de sable fin de la zone côtière en font une destination touristique d'autant plus appréciée que la région dispose aussi d'un patrimoine socio-culturel important à valoriser.
L'agriculture, l'élevage et la pêche sont les principales activités économiques de la région. Celles-ci présentent un fort potentiel de développement mais sont soumises à la faible productivité, à la forte salinisation des terres ainsi qu'à une faible valorisation des produits agricoles et halieutiques.

Chiffres clés : 

Population : 664 000 habitants
58% de la population a moins de 20 ans (2006)‏
Superficie : 7 535 km²
Superficie cultivable : 52%
90% de la population active travaille dans les activités agricoles
1/3 de la superficie régionale est constitué de terres salées
Taux de pauvreté : 59% (2008)

 

Le Programme d'Amélioration de la Filière Caprine (PAFC)


enfant sénégalais (crédit photo : DR)La lutte contre la pauvreté est l'une des priorités de la Région Poitou-Charentes. Avec un taux de pauvreté de 59%, elle est aussi l'une des préoccupations majeures de la Région de Fatick. C'est sur cet objectif que les deux Régions ont souhaité développer leur premier programme de coopération, le Programme d'Amélioration de la Filière Caprine (PAFC) lancé en 2006 après plusieurs missions menées dès 2004.
L'élevage caprin est déjà l'une des principales activités génératrices de revenus pour les populations rurales de la région de Fatick, la chèvre étant un animal résistant qui s'adapte facilement aux climats arides. De plus, une filière laitière émerge depuis quelques années au Sénégal créant ainsi de nouveaux emplois. Ces deux secteurs présentent un fort potentiel de développement et leur structuration apparaît comme l'un des moyens de lutte contre la pauvreté. La Région Poitou-Charentes, premier producteur caprin français, a donc mobilisé son expertise en la matière et ses partenaires spécialisés dans l'élevage caprin pour soutenir le développement de la région de Fatick.
Le PAFC est mis en oeuvre par la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Poitou-Charentes/Vendée (FRESYCA) selon deux axes principaux : l'amélioration du système d'élevage caprin et la valorisation des produits de la chèvre. Il englobe à la fois des actions de formation, d'accompagnement technique, d'amélioration génétique du cheptel, de construction et de sensibilisation. Ces actions sont suivies sur place par un Volontaire de Solidarité Internationale (VSI).
La première phase du PAFC s'est achevée en 2008 sur un bilan positif. La deuxième phase du programme (2010-2012) sera élargie à d'autres partenaires techniques comme Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF) et est destinée à poursuivre et consolider les actions, structurer la filière en réseau et permettre aux habitants de s'approprier le programme.

Le PAFC en quelques chiffres depuis ses débuts :

200620072008
1 chèvrerie villageoise3 chèvreries villageoises16 chèvreries villageoises
120 éleveurs encadrés200 éleveurs encadrés330 éleveurs encadrés
124 chèvres inséminées171 chèvres inséminées226 chèvres inséminées
14 techniciens formés à la conduite d'élevage14 techniciens formés à la conduite d'élevage100 éleveurs formés à la conduite d'élevage
 40 femmes à la transformation fromagère4 personnes formées à la transformation fromagère en France

 

Le Programme de Développement des Energies Renouvelables et d'Economie d'Energies (PRODER)
Ségolène Royal au SénégalLa région de Fatick doit faire face aux effets des changements climatiques et notamment aux sécheresses de plus en plus fréquentes. Le Poitou-Charentes s'est quant à lui peu à peu affirmé comme une région à la pointe de l'excellence environnementale. Les deux Régions ont ainsi engagé le Programme pour le Développement des Énergies Renouvelables (PRODER) destiné à préparer l'après-pétrole. Il s'agit aussi d'améliorer durablement les conditions de vie des populations en favorisant la gestion raisonnée et durable des ressources énergétiques et en facilitant l'accès pour tous aux énergies renouvelables.

Lancées le 5 août 2008, les actions du PRODER sont suivies sur place par un Volontaire de Solidarité Internationale (VSI) et s'appuient sur les Groupements de Promotion Féminine (GPF) qui, par leur ancrage dans la société, constituent un relais efficace pour leur diffusion et la sensibilisation des populations. Les GPF jouent un rôle important notamment dans la promotion et la diffusion de l'utilisation des foyers améliorés économes en bois afin de préserver les ressources forestières qui se raréfient. Le PRODER soutient aussi l'électrification rurale par les énergies renouvelables, l'équipement solaire des services du Conseil régional de Fatick et l'appui à des filières courtes de transformation et à la commercialisation de produits locaux.


La qualité du partenariat a été reconnue par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui a signé une lettre d’intention le 17 novembre 2008 avec les deux Régions. Cet accord de partenariat multilatéral, qui associe également la Catalogne, vise à mettre en place un programme de lutte contre le changement climatique par une approche territorialisée.

Le projet depuis sont lancement (août 2008 – août 2009)

  • 9 forgerons formés à la fabrication de foyers améliorés
  • 2 groupements de potières formés à la fabrication d'inserts pour foyers améliorés
  • 2 centres de productions d'inserts en céramique construits
  • plus de 250 foyers améliorés vendus en deux mois
  • 5 femmes formées à l'utilisation de fours solaires
  • 5 villages identifiés pour être accompagnés dans une démarche d'écovillages
  • équipement des locaux du Conseil régional de Fatick en panneaux solaires photovoltaïques


Un exemple de projet ancré dans les traditions locales : les foyers améliorés économes en bois
Le bois est une ressource essentielle de la culture sénégalaise puisqu'il sert à la cuisson des aliments. La déforestation est pourtant un problème qui prend de plus en plus d'ampleur au Sénégal.  La recherche de solutions permettant aux familles sénégalaises de continuer à cuisiner selon leurs traditions tout en leur assurant la pérennité de la ressource bois est donc primordiale.


L'utilisation des foyers améliorés permet de réduire la déforestation puisqu'ils sont économes en bois par rapport au foyer « trois pierres » traditionnel. L'économie réalisée implique également une réduction du temps passé par les femmes à la collecte de bois, ce qui leur dégage du temps supplémentaire qui peut alors être mis à profit pour d'autres activités, notamment économiques. Cela répond ainsi à l'objectif général du PRODER qui est d'améliorer durablement les conditions de vie des habitants de la région de Fatick.

Femme sénégalaise utilisant un fourneauUne mission technique a été menée sur place en décembre 2008 par Joël Coutable, professeur du Lycée Pilote Innovant International (LPII) du Futuroscope, épaulé par les équipes locales. Cette mission a permis de former neuf forgerons à la fabrication de 4 types de foyers améliorés. Outre l'aspect environnemental, la diffusion des foyers améliorés favorise l'émergence d'une filière économique puisqu'elle implique, aux côtés des forgerons, la participation de potières dans le processus de fabrication. Plus de 250 foyers améliorés ont été vendus en deux mois seulement ce qui laisse entrevoir un certain optimisme en ce qui concerne l'avenir de la filière.


Le savoir-faire étant désormais entre les mains des Sénégalais, Joël Coutable conclut : « Une graine est semée, il faut s'assurer qu'elle germe et pousse au mieux ».

Les Bourses Tremplin pour l'Emploi
Inspiré d'un projet similaire ayant porté ses fruits en Poitou-Charentes, le programme a pour objectif de réduire le sous-emploi et l'exode rural des populations de la région en favorisant la création d'activités économiques, en particulier au profit des jeunes et des femmes. Il appuie financièrement des porteurs de projets et leur facilite l'accès au crédit. Les projets appuyés sont de préférence axés autour du secteur agro-alimentaire, l'exploitation du sel, la transformation des produits locaux, l'écotourisme et la fabrication de foyers améliorés.

Afin d'assurer la réussite et la pérennité de leur projet, différentes formations sur le montage de micro-projets, le marketing ou encore la gestion financière  accompagnent les bénéficiaires durant les différentes étapes.

Ségolène Royal remet une bourse tremplin à  une femme sénégalaiseLe premier appel à projets en quelques chiffres

  • 132 projets déposés (64 projets individuels, 68 projets collectifs)
  • 58 projets retenus (25 projets individuels, 33 projets collectifs)
  • 48% des projets sont consacrés à l'embouche (caprine, ovine, bovine)
  • 29% des projets consacrés au commerce

Ecotourisme
Les régions, Poitou-Charentes, de Fatick et la province de Huê (Vietnam) disposent de zones à la biodiversité très développée dont elles souhaitent dynamiser l'attractivité. Ainsi, un partenariat a été mis en place entre le Parc National de Bach Ma (Vietnam), la Réserve de biosphère du Delta du Sine-Saloum (Sénégal) et le Parc interrégional du Marais Poitevin à l'occasion du séminaire interrégional et international organisé à Coulon en novembre 2008.

Grâce au partenariat, la Région Poitou-Charentes et les Universités de Poitiers et de La Rochelle accompagnent la région de Fatick par la formation de cadres du tourisme, par la mise en place de formations professionnelles dans les Universités de Dakar et de Ziguinchor et par le développement de l'offre écotouristique en soutenant les initiatives locales.

Oiseaux au bord d'un lacUn étudiant sénégalais a été accueilli dans ce cadre pour suivre  un Master Professionnel à l'Université de Poitiers. Le Parc interrégional du Marais Poitevin accompagne cet étudiant dans l'élaboration d'un programme d'actions pour le développement de l'écotourisme dans la région de Fatick qui servira de base à l'élaboration d'une stratégie régionale

Les objectifs fixés par le mémorandum signé en novembre 2008

  • Formation de cadres dans les domaines écotouristiques et d'éducation à l'environnement, en partenariat avec les Universités de Poitiers et de La Rochelle
  • Développement d'actions de promotion et d'information touristiques
  • Développement d'actions de signalisation touristique
  • Amélioration et développement de Maisons de Sites
  • Développement de nouvelles offres touristiques
  • Développement d'opérations économiques locales fondées sur les activités des communautés territoriales
  • Promotion d'un hébergement respectueux de l'environnement.

Fonds Solidarité Sida Afrique
Depuis 2007, la Région Poitou-Charentes contribue au financement du Fonds Solidarité Sida Afrique. Une association de la région de Fatick, « Bokk Yakaar », a ainsi pu être financée par ce fonds pour soutenir un projet d’accompagnement des porteurs du VIH et de sensibilisation au Sida. La jeune association, créée en 2005, agit là où les structures d'accompagnement des personnes vivant avec le VIH sont rares. Elle est aussi engagée dans la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes séropositives et regroupe les malades afin de leur apporter un soutien médical, psychosocial et scolaire.
Bokk Yakaar accompagne près de 300 orphelins et enfants vulnérables (OEV) par la distribution de kits alimentaires et de santé ainsi que par la prise en charge médicale, psychologique et scolaire.

Pour en savoir plus, visitez le site de Fonds Solidarité Sida Afrique

Aide d'urgence
Suite à une année 2007 particulièrement sèche et à la flambée des prix des denrées alimentaires de base,  l'Afrique a été frappée par une crise alimentaire en 2008 qui n'a pas épargné la région de Fatick. La Région Poitou-Charentes a apporté une aide d'urgence de 50 000 euros. Grâce à cette aide, 60 tonnes de riz ont pu être distribuées à plus de 2 000 personnes, toutes en situation de précarité sociale.

Contact
Région Poitou-Charentes
Direction Europe et Coopérations
Valentin MAGORD
Tél : 05 49 18 59 13
v.magord-arobase-cr-poitou-charentes.fr

Mot(s) clé(s) : vivre ensemble
Modifié le 13 avr. 2012
Créé le 12 nov. 2009